Le Coran ... Le grand miracle


Une introduction:

Les signes et les preuves indiquant la prophétie de Mouhammed – salutations d'Allah et paix sur lui - sont nombreux et variés, et sont plus grands que les signes d'autres prophètes, ceux qui sont nommées par les spécialistes (les miracles), ils sont appelés aussi (preuves de la prophétie), et (signes de la prophétie).

Ces expressions, le fait qu'elles soient utilisées pour désigner les signes des prophètes, seraient plus significatives que le terme "miracles", C'est pourquoi le terme "miracles" n'est pas dans le Coran et la Sounna,  au contraire, il y a le mot "signe", "preuve" et "justification", comme le dit Allah le Tout-Puissant dans l'histoire de Moïse: {... Voilà donc deux preuves de ton Seigneur.. } [Sourate Al-Qasas: 32], concernant le bâton et la main, et Allah le Tout-Puissant a dit à propos de Mouhammed: {ô gens ! Certes une preuve évidente vous est venue de la part de votre Seigneur. Et Nous avons fait descendre vers vous une lumière éclatante} [Sourate les femmes: 174].

Ce que l’on veut dire ici, c’est que les signes de la prophétie de Mouhammed sont nombreux et variés, comme nous en avons parlé dans d’autres sujets, et nous avons montré que quiconque restreint les signes de la prophétie en un type s’est certes trompé, il s’agit plutôt de plusieurs types, ces signes sont de deux types:

 - parmi elles: ce qui s'est passé dans le passé et est devenu célèbre à travers les informations, comme les miracles de Moïse et de Jésus.

- parmi elles: celles qui existent à ce jour, comme le Coran qui est l’un des principaux signes de la prophétie de Mouhammed, comme aussi la présence de la science et la foi qui sont dans le cœur de ceux qui le suivent; C'est l'un des signes de sa prophétie, et comme sa législation qu'il a apportée; Cela fait partie aussi des signes de sa prophétie, comme aussi les signes qu'Allah révèle à maintes reprises, parmi les miracles envers les pieux de sa communauté, et de ce qu'il a informé qui allait se produire, comme sa parole: "L'heure ne se lèvera pas tant que vous ne combattriez les Turques" [rapporté par Al Boukhari dans le livre du jihad, chapitre du combat des turques], et sa parole: "L'Heure ne se lèvera pas tant qu'un feu ne sorte du pays du Hedjaz, qui illuminera le cou des chameaux de Basra." [Rapporté par Mouslim, Le Livre des turpitudes et les Signes de l'Heure, chapitre L'heure ne se lève pas tant qu'un feu ne sorte], ce feu est effectivement sorti en 655 de l'hégire, les gens ont observé à travers ce feu les cous des chameaux de Basra.

Sa religion s'est répandue avec les arguments et les preuves, la main et les armes, il a été d'une exemplarité irréprochable et aussi dans les punitions que subissait ses ennemis, et autres, et ses caractéristiques existantes dans les livres des prophètes avant lui, et autres.

 

Le Coran est le grand miracle

Et le Coran est la parole d'Allah, il contient la prédication et les preuves, il a une particularité par rapport aux autres, comme il est rapporté dans le recueil authentique qu'il a dit: «Il n'y a pas de prophète parmi les prophètes sans qu'il ait reçu des signes que les êtres humains soient disposés à y croire, mais ce que j'ai reçu est une révélation qui m'a été révélé par Allah, j'espère être le plus suivi le jour de la résurrection». [Rapporté par Al-Boukhari, Livre des vertus du Coran, chapitre Comment la révélation a été révélée].

Et le fait que le Coran apparait comme étant un signe et une preuve pour lui à bien des égards: général et précis.

Quant au général:

Tous les gens parmi toutes les communautés ont su avec abondance, que c'est lui qui a apporté ce Coran, cette information s'est répandue plus que n'importe qu'elle information d'un parmi les prophètes, des rois, des philosophes ou autres.

Et le Coran - lui-même - met les nations au défi de s'opposer, le sens de "défi "est le fait de défier: c’est-à-dire les appeler afin de les orienter à ce qu'ils s'opposent à la suite; il sera dit de lui: il m'a défié sur une chose: c’est-à-dire qu'il m'a orienté dessus, c'est pour cette raison que le berger a été appelé de cette manière car il défie les brebis afin de les orienter sur le chemin.

 Certaines personnes peuvent vouloir contester par le fait de revendiquer la prophétie. Le Tout-Puissant a dit dans la sourate al-Tour: {Ou bien ils disent : “Il l'a inventé lui-même ? ” Non... mais ils ne croient pas. Eh bien, qu'ils produisent un récit pareil à lui (le Coran), s'ils sont véridiques (33-34). Ici, Il a dit: {Eh bien, qu'ils produisent un récit pareil à lui (le Coran), s'ils sont véridiques} dans le fait qu'il l'a soit disant inventé; Car si Mouhammad était capable de l'inventer, tout comme une personne est capable de parler en prose ou en poésie, cela est alors possible pour tous les gens de son espèce; Les gens pourraient alors apporter ce qui est semblable.

Puis Il les a défiés avec dix sourates semblables; le Tout-Puissant a dit dans la sourate Houd: {Ou bien ils disent : “Il l'a forgé [le Coran]” - Dis : “Apportez donc dix Sourates semblables à ceci, forgées (par vous). Et appelez qui vous pourrez (pour vous aider), hormis Allah, si vous êtes véridiques”} [ houd: 13].

Puis Il les a défié avec une seule sourate de celui-ci ; Le Tout-Puissant dit dans la sourate Younous: { Ce Coran n'est nullement à être forgé en dehors d'Allah mais c'est la confirmation de ce qui existait déjà avant lui, et l'exposé détaillé du Livre en quoi il n'y a pas de doute, venu du Seigneur de l'Univers. Ou bien ils disent : “Il (Muhammad) l'a inventé ? ” Dis : “Composez donc une Sourate semblable à ceci, et appelez à votre aide n'importe qui vous pourrez, en dehors Allah, si vous êtes véridiques”} [Younous: 37-38]

Il leur a demandé d'apporter dix sourates similaires, eux et tous ceux qu'ils peuvent en dehors d'Allah, puis Il les a défiés avec une seule sourate, eux et ceux qu'ils peuvent. Il a dit: {S'ils ne vous répondent pas, sachez alors que c'est par la science d'Allah qu'il est descendu, et qu'il n'y a de divinité que Lui. êtes-vous soumis (à lui) ?} [Houd:14]. Telle est l'origine de sa prédication, qui est: le témoignage qu'il n'y a pas de divinité qui mérite d'être adoré en dehors d'Allah, et le témoignage que Mouhammad est le Messager d'Allah.

Allah le très haut a dit: {S'ils ne vous répondent pas, sachez alors que c'est par la science d'Allah qu'il est descendu}, Comme le Tout-Puissant l'a dit dans la sourate les femmes: {Mais Allah témoigne de ce qu'Il a fait descendre vers toi, Il l'a fait descendre en toute connaissance..} [les femmes 166], c'est à dire, Il sait qu'il a été révélé et qu'il n'a pas été inventé, comme Il a dit: {Ce Coran n'est nullement à être forgé en dehors d'Allah} [younous: 37], c'est à dire, il ne lui convient pas de mentir, Il dit aussi: Il n'aurait pas fait cela. Il n'a pas réfuté seulement sa simple action, mais a réfuté aussi  la simple probabilité de son action et a informé qu'une telle chose ne se produit pas, mais plus que cela il est impossible qu'il se produise; Donc le sens est: il n'est pas possible, ni probable et non permis d'inventer ce Coran en dehors d'Allah, Car celui qui l'invente en dehors d'Allah aurait été une créature, et la créature n'est pas capable de cela, et ce défi était à La Mecque, car cette sourate a été révélée la Mecque, qui sont la sourate Younus, Houd et Al-Tour.

Puis il a répété ce défi à Médine après l'émigration; Il a dit dans Al-Baqarah, qui est une sourate qui est descendue à Médine: {Si vous avez un doute sur ce que Nous avons révélé à Notre Serviteur, tâchez donc de produire une sourate semblable et appelez vos témoins, (les idoles) que vous adorez en dehors d'Allah, si vous êtes véridiques} [23], puis Il a dit:{ Si vous n'y parvenez pas et, à coup sûr, vous n'y parviendrez jamais, parez-vous donc contre le feu qu'alimenteront les hommes et les pierres..}[24].

Il a mentionné deux choses:

L'un d'eux: Sa parole: { Si vous n'y parvenez pas et, à coup sûr, vous n'y parviendrez jamais, parez-vous donc contre le feu } Il dit: Si vous ne le faites pas, vous aurez su alors que c'est la vérité; craignez donc Allah dans le fait de le démentir, vous atteindra alors un châtiment qu'Il a promis à ceux qui démentent, ceci est une prédication au sentier de son seigneur avec la bonne exhortation après les avoir appelé avant cela avec sagesse, qui est le débat de la meilleure des manières.

Le second: Sa parole: { vous n'y parviendrez jamais }, c’est-à-dire à dans l'avenir; cette information a prouvé qu'à l'avenir, ils ne pourront pas apporter une sourate semblable, comme Il a informé auparavant, et Il lui a ordonné de dire dans la sourate Soubhan (le voyage nocturne), qui est une sourate révélée à la Mecque, qu'Il l'a débutée avec la mention du voyage nocturne, et il se trouvait à La Mecque d'après les textes du Coran mais aussi d'après les multiples témoignages, et il est mentionné dedans son discours aux mécréants à la Mecque qui a été indiqué par sa parole: { Dis : “Même si les hommes et les djinns s'unissaient pour produire quelque chose de semblable à ce Coran, ils ne sauraient produire rien de semblable, même s'ils se soutenaient les uns les autres}[ le voyage nocturne: 88].

L'information a été transmise à toute l'humanité sur leur impuissance d'une manière catégorique, que s'ils se rassemblaient tous, ils n'apporteraient pas semblable à ce Coran, même s'ils s'aidaient et coopéraient pour cela, ce défi et cet appel est dirigé à toute la création, et cela a été entendu par tous ceux qui ont entendu le Coran, et a su cela la personne du commun comme le spécialiste, on sait avec certitude qu'ils n'ont pu s'y opposer et n'ont pu apporter une sourate semblable, depuis le moment où il a été envoyé et ce jusqu'à ce jour, la donne est la même, tout en sachant que toute la création était des mécréants avant sa envoi, et quand il a été envoyé, seuls quelques-uns l'ont suivi.

Les mécréants étaient ceux qui tenaient le plus à discréditer sa parole, diligemment de toutes les manières possibles, parfois ils allaient voir les gens du livre et leur posaient des questions sur les choses de l'invisible, afin qu'ils l'interrogent à ce sujet, ils lui ont posé par exemple des questions sur l'histoire de Joseph, les habitants de la caverne, et Dhi Al-Qarnayn, comme cela a été mentionné auparavant. Parfois, ils se réunissaient maintes fois afin de se mettre d'accord sur ce qu'ils doivent dire sur lui, à la suite de cela ils ont commencé à le figurer, et cela en le comparant à quelqu'un qui ne lui ressemble pas simplement à cause d'une simple similitude, malgré la réelle différence. Parfois, ils disent: fou, parfois ils disent: magicien, parfois ils disent: charlatan, et parfois ils disent: poète. Et d'autres parmi les paroles, qu'eux-mêmes et toute personne sensée ayant entendu ces paroles savent pertinemment qu'elles sont une calomnie contre lui.

S'il les avait donc défiés à ce qu'ils s'opposent, à maintes reprises, et que cela viendrait à discréditer sa prédication, alors on sait que s'ils en étaient capables, ils l'auraient fait. Parce que - avec l'existence de cette possibilité complète et certaine – s'il y aurait la capacité, il aurait été obligé alors d'accomplir ce dont il est possible de faire, ceci est valable pour toute personne sur terre.

Ce point nous oblige à croire pour chacun avec certitude de l’incapacité de tous les peuples de la terre à produire un tel Coran, avec ruse ou bien sans ruse. Ceci est plus lucide que les signes dont le type est répété plusieurs fois, comme le fait de ressusciter les morts;  car personne n'a pu faire ce qui est semblable.

Par ailleurs, le fait que le Coran soit un miracle n’est pas seulement du point de vue de son éloquence et de sa rhétorique, ou de son organisation et de son style seulement, ni du point de vue qu'il évoque le monde de l’invisible seulement, ni du point de vue qu'il détourne les envies de s'y opposer uniquement, ni du point de vue de supprimer leur capacité à s’y opposer uniquement,  Il s'agit plutôt d'un signe clair et miraculeux et cela en plusieurs aspects:

Aux niveaux des termes, au niveau de l'organisation, du point de vue de la rhétorique des mots en relation avec ses sens et du point de vue de leurs significations dont Allah le très haut a informé, de ses noms et attributs, de ses anges, etc.

Au niveau de ces significations concernant ce qu'il a informé sur le passé mais aussi le futur. Et au niveau de ce qu'il a informé concernant le jour de la résurrection, au niveau de ce qu'il a clarifié comme preuves certaines et analogies rationnelles, qui sont les exemples données, comme le dit le Tout-Puissant: { Et certes, Nous avons déployé pour les gens, dans ce Coran, toutes sortes d'exemples. Mais la plupart des gens s'obstinent à être mécréants} [ le voyage nocturne: 89], le Tout-Puissant a dit aussi dans la sourate de la caverne: { Et assurément, Nous avons déployé pour les gens, dans ce Coran, toutes sortes d'exemples. L'homme cependant, est de tous les êtres le plus grand disputeur} [54], et le Tout-Puissant a dit dans la sourate az Zoumar: {Nous avons, dans ce Coran, cité pour les gens des exemples de toutes sortes afin qu'ils se souviennent. Un Coran [en langue] arabe, dénué de tortuosité, afin qu'ils soient pieux!}[27-28]

Tout ce que les gens ont mentionné comme différentes facettes du miracle du Coran sont une preuve de son miracle, et il n’y a aucune contradiction là-dedans. Au contraire, chaque groupe de personnes a prêté attention à ce à quoi il a prêté attention.

Parmi les avis les plus faibles, l'avis de celui qui dit parmi les penseurs: c'est un miracle par le fait qu'il repoussé toute possibilité (d'apporter un semblable), avec la pleine envie de la faire, ou en les privant de la capacité totale, ou en les privant de la capacité habituelle et cela d'une manière générale, comme ce que le Tout-Puissant a dit à Zacharie: {Ton signe, dit [Allah,] sera que tu ne pourras pas parler aux gens pendant trois nuits tout en étant bien portant}[ Marie:10]

Ceci par le fait qu'Allah a détourné le cœur des gens de s'opposer à lui avec la présence de la forte envie de le faire; Car ceci pourrait être dit par supposition et concession, c'est-à-dire que si l'on suppose que les gens pourraient apporter semblable à ces paroles (le Coran), le fait qu'ils se sont tous abstenus de cette opposition, malgré la présence de grandes raisons de s'opposer, fait partie des plus grands signes extraordinaires, l'équivalent d'une personne qui dit: je m'accapare l'argent de tous les gens de ce grand pays, en les frappant tous, et les affamant, alors qu'ils sont capables de se plaindre à Allah ou au gouverneur, et aucun d'eux, cependant, ne se plaint. Ceci est l'une des plus grandes choses les plus étonnantes et les plus extraordinaires.

Et si l'on suppose que quelqu'un composait un livre dont d'autres personnes seraient dans la capacité de composer un semblable, ou qu'il composait de la poésie dont d'autres seraient dans la capacité de faire ce qui est semblable, et qu'il les défieraient tous en disant: Opposez-vous à moi, et si vous ne vous opposez pas à moi; Vous serez mécréants, votre abri serait l'enfer et votre sang me serait permis, il serait habituellement impossible que personne ne s'oppose. Si par conséquent ils ne s'y opposaient pas, ceci serait parmi les plus grands miracles extraordinaires.

Et celui qui est venu avec le Coran, s'est adressé à toute la création en leur disant: Je suis le Messager d'Allah à vous tous, et quiconque croit en moi entrera au paradis, et quiconque ne croit pas en moi entrera en Enfer, et il m'a été permis de tuer leurs hommes et d'en capturer certains, et de s'approprier leurs biens, et il est obligatoire pour eux - tous - de m'obéir, et celui qui ne m'obéit pas, ferait partie des plus misérables de la création, et l’un de mes signes est ce Coran: que personne n'est capable d'apporter de semblable, et je vous informe que personne ne pourrait apporter de semblable.

On dira alors que: soit les gens sont capables de s'opposer ou bien sont incapables.

S'ils sont capables, et ne se sont pas opposés à lui, car Allah a écarté les envies de leur cœur, et les a empêchés de vouloir s'opposer à lui malgré ce grand défi, ou les a privé de la capacité qui était en eux avant son défi.

La privation de la capacité habituelle pour un homme serait qu'il dise: Mon miracle est que personne parmi vous tous ne serait capable de parler ou de manger, ni de boire; certes l'interdiction d'une chose habituelle revient à faire un événement inhabituel; ceci étant une des choses les plus extraordinaires.

Et s'ils étaient incapables, cela s'avère alors comme une chose extraordinaire; Il s'avère aussi comme une chose extraordinaire dans les deux cas: la négation et l'affirmation; Il s'est donc avéré être l'une des choses les plus étonnantes qui  vient en même temps rompre avec les choses habituelles.

Ceci est l'ultime but dans la concession; mais ce qui est vraiment juste est que toute la création est incapable de s'y opposer, ils ne sont pas capables de le faire, et même Mouhammad lui-même n'est pas capable de lui-même substituer une sourate du Coran, la différence entre le Coran et le reste de ses mots apparaitra clairement pour tous ceux qui ont la moindre réflexion, comme Allah l'avait dit dans sa parole: { Dis : “Même si les hommes et les djinns s'unissaient pour produire quelque chose de semblable à ce Coran, ils ne sauraient produire rien de semblable, même s'ils se soutenaient les uns les autres”} [ le voyage nocturne: 88].

De plus, les gens voient leurs motivations pour l'opposition présente, mais ils sentent en eux même l'impuissance à l'opposition, et s'ils ont pu s'y opposer ils se seraient opposés.

Plus d'une personne s'est  chargé de s'opposer à lui, mais il est venu avec des paroles qui l'ont discrédités, et il est apparu alors la réalité de ce qu'a informé le Coran sur l'incapacité de la création d'apporter ce qui est semblable, comme le faux Coran de Mousaylimah le menteur, comme sa parole: O grenouille fille de deux grenouilles, purifie toi combien vas-tu te purifiez, ni l'eau tu laisse propre, ni le buveur tu laisse boire,  ta tête est dans l'eau et ton derrière est dans la boue!

De même, ils savent également qu'il n'y a aucune différence dans l'état de leur capacité avant et après l'avoir entendu, ils se voyaient en eux même incapables de faire ce dont ils étaient capables, tout comme Zakaria a constaté son incapacité à parler après sa capacité à le faire.

De plus, il n'y a pas de divergence entre les sages croyants en Mouhammad et ceux qui le démentent, que son intention était que les gens le croient et non pas le démentir, et il était - néanmoins - l'une des personnes les plus sages, les plus informés et les plus savants de ce qu'il avait apporté, et obtenir ce dont il souhaite, qu'il ait été dit de lui: véridique ou menteur; Car quiconque appelle les gens à une si grande chose, et n'a cessé de continuer jusqu'à ce qu'ils l'aient suivi volontairement et non, et que sa prédication soit apparu et que sa religion se soit répandue, il fait partie de toute manière des plus grands personnalités.

Avec son audace et cette intention au départ, en étant à la Mecque, le fait que ces suiveurs étaient peu nombreux, le fait aussi qu'il apporte une information dont il est sûr que si l'humanité et les djinns se réunissaient pour apporter un tel Coran, ils ne pourraient le faire, ni à leur époque et ni à toutes les époques ultérieures, ceci ne pourrait être fait qu'avec sa certitude en cela. S'il y aurait le simple doute; celui qui craint alors que son mensonge ne soit dévoilé et que les gens ne le croient plus ne pourrait en aucun cas dire cela.

Et s'il en était certain, alors ce ne serait qu'Allah qui l'ait informé de cela, cela ne fait pas partie des sciences normales que l'homme puisse savoir que toute la création ne peut apporter les mêmes mots que lui, sauf si le monde sait qu'elle est au-delà du pouvoir de l'humanité, la connaissance de cela implique qu'il est donc un miracle. Car nous savons ceci, même si notre connaissance en cela n'est pas une chose extraordinaire, mais cette connaissance implique l'affirmation de cette chose connue, sinon la connaissance serait de l'ignorance; Il est donc prouvé – de toutes les manières – qu'il est une chose extraordinaire.

Quant aux détails:

Nous disons que l'organisation du Coran en lui-même et son style sont étonnants et merveilleux, il n'est pas du type de styles des discours bien connus, et personne n’a apporté une méthode similaire. Puisque il n'est pas un genre de poésie, ni de la rhétorique, ni un genres de lettres, il n'est pas organisé à partir des paroles des gens: les Arabes et les non arabes, l'éloquence et la rhétorique du Coran sont étonnants et extraordinaires, il n'a pas d'équivalent dans tous les discours des créatures, l'approfondissement et le détail de ceci serait long, celui qui réfléchit et médite saurait cela.

Ce qui a été dit aussi dans le Coran concernant  le tawhid d'Allah, ses noms et ses attributs, est une chose étonnante et extraordinaire, il n’y a rien de tel dans les paroles des êtres humains, ni un prophète ou bien un autre.

De même, ce qui a été rapporté concernant les anges, le trône, le siège, les djinns, la création d’Adam, et ainsi de suite, et ce qui a été aussi ordonné dans le Coran, concernant les préceptes et les législations de la religion, ce qui a été rapporté aussi concernant les exemples et ce qui a été clarifié parmi les preuves aussi.

Et quiconque médite sur ce que tous les gens rationnels ont écrit dans les sciences divines, morales et politiques, il trouvera entre lui et ce qui a été rapporté dans les livres divins: la Torah, l'évangile, le Zabour et les livres des prophètes, il  trouvera entre cela et le Coran une disparité, plus grande qu'entre sa formulation et son organisation, et entre les autres paroles des Arabes et son organisation.

Le miracle du Coran dans sa signification est plus grand et plus important que le miracle dans sa formulation, et tous les doués de raison dans toutes les nations sont incapables de d'apporter semblable à ces significations et cette incapacité et plus grande que l'incapacité des Arabes à apporter semblable à sa formulation.

Ce qu'il y a dans la Torah et l'Évangile: Même si on suppose qu'ils sont comme le Coran, cela ne s'oppose pas à ce qui a été dit. Car ce sont les livres d'Allah- aussi - et il n'est pas impossible qu'un prophète apporte ce qui est semblable au signe d'un autre prophète, tout comme Jésus a eu comme signes le fait de ressusciter les morts, ceci s'est produit avec d'autres prophètes. Que dit-on alors, que ce qu'il y a dans la torah et l'évangile, n'est pas semblable au sens du Coran, ni en réalité, ni dans la manière, ni dans la quantité!?

Bien au contraire, la disparité apparaît pour tous ceux qui méditent sur le Coran et les livres.

Tous ses éléments lorsqu'ils sont découverts par les savants et les connaisseurs leur fait apparaitre son miracle de ce point de vue. Et quiconque ne lui apparaît pas, il lui suffira alors l'élément clair et apparent pour lui ainsi qu'à ses semblables, qui est l'incapacité de toute la création à apporter un semblable avec en même temps le défi du Prophète et sa déclaration de leur impuissance, car ceci est une chose apparente pour tout le monde.

Les preuves de la prophétie sont du même type que les preuves de la seigneurie, il y a parmi elles ce qui est apparent et ce qui est évident pour chacun, comme les événements célèbres, tels que la création des animaux, des plantes, des nuages, et la tombée de la pluie et ainsi de suite.

Et il y a parmi elles ce qui est apparent que pour celui qui connait, comme l'anatomie minutieuse, les degrés et mouvements des planètes, etc. Car toute la création a besoin de reconnaitre le Créateur, de reconnaitre les messagers et ce qui est nécessaire dans la religion et les choses mondaines. Car Allah par ses faveurs donne cela à ses serviteurs avec facilité et d'une générosité totale.

A partir du moment que leur besoin de respirer était plus important que leur besoin d'eau, et leur besoin d'eau est plus important que leur besoin de nourriture, Il - Gloire à Lui - a donné l'air d'une générosité générale et cela en tout lieu et en tout temps; car l'être vivant en a besoin, puis l'eau à la suite, mais il y a plus d'eau et il est plus facile de l'obtenir car il est plus nécessaire que la nourriture.

De même que les signes de la seigneurie, le besoin de la création pour cela dans leur religion est le plus grand besoin, puis les preuves de la prophétie. C'est pourquoi Allah l'a rendu plus facile que ce dont les gens du commun n'ont pas besoin, comme la ressemblance et la différence des corps, la présence des caractères ou leur extinction, la présence de l'entité individuelle ou son absence, et les questions concernant la ménorragie, le ratage du pèlerinage et son annulation, et ainsi de suite, ce dont certains savants parlent.